Le rapport continue, curieusement avec une écriture nettement différente et un français plutôt vacillant...

555_415_image_caom_3355_10_7_031895_026

 

555_416_image_caom_3355_10_7_031895_027PS - 18 Mars.


Au moment de vous remettre le présent rapport, je reçois avis du Iles du Salut [sic] que les communications qui sont déjà très difficiles depuis plus d'un mois avec l'Ile du Diable, sont devenues à peu près impossibles, la mer ayant encore grossi.

 

555_417_image_caom_3355_10_7_031895_028

Le surveillant militaire Gaston Legoff a failli se perdre samedi avec deux embarcations se rendant à l'Ile du Diable, entraîné qu'il a été par le courant, et n'ayant pu doubler le goulet où la mer brisait avec violence.

le Commandant des Iles du Salut a dû réquisitionner le "Cappy" à la nuit, pour aller à la recherche des deux embarcations en danger, et que l'on avait perdues de vue.

Le surveillant Legoff qui est un vaillant marin est rentré seul une heure plus tard avec ses embarcations à l'Ile Royale où le Cappy l'avait précédé, ne l'ayant pas rencontré à cause de la profonde obscurité qui régnait à ce moment.

555_418_image_caom_3355_10_7_031895_029Le lendemain matin, dans un nouvel essai de transport, la grande chaloupe a sombré : nous n'avons pas eu, heureusement, d'accident de personnes mais l'embarcation est perdue

J'ai cherché alors à me servir de la goélette "Anna Julia" pour effectuer le transport du matériaux [sic] à l'Ile du Diable : le patron y a renoncé et ce petit bâtiment est rentré à Cayenne.

555_419_image_caom_3355_10_7_031895_030Devant l'insuccès répété de ces tentatives, j'ai prescrit au commandant supérieur des Iles du Salut d'essayer l'installation d'un va et vient entre l'abattoir de l'Ile Royale et le débarcadère de l'Ile du Diable. Peut être serons-nous plus heureux par ce moyen, car il ne faut pas songer à franchir le goulet sur un radeau qui serait emporté au premier coup de mer.

La case du surveillant n'en est pas moins mise au levage ce matin. mais comme vous le voyez, Monsieur le Gouverneur, le retard que nous éprouvons ne saurait nous être imputable ; nous luttons contre les éléments qui sont plus forts que nous. Nous n'avons d'ailleurs pas à nous préoccuper outre mesure de la situation que nous subissons ; la détention de Dreyfus à

555_420_image_caom_3355_10_7_031895_031l'Ile Royale est absolument légale - la liberté dont il peut jouir étant subordonnée à la nécessité de s'assurer de la garde de sa personne, j'ai dû, pour remplir le voeu de la loi à cet égard, le mettre en sureté à l'Ile Royale à défaut de l'Ile du Diable où la liberté qui lui serait donnée vu l'état actuel ne permettrait pas de le garder avec toute la sécurité désirable.

Si le temps ne s'améliore pas, je ne pense pas que nous puissions être prêts avant le 1er avril.

La détention de Dreyfus n'a donné lieu, jusqu'à ce jour, à l'Ile Royale, à aucun incident, ni à aucune réclamation du conddamné.

Il a remis au commandant supérieur qui me les a transmises par l'occasion d'hier quatre lettres que je vous adresse sous ce pli. Elles ont été déposées ouvertes entre les mains de ce fonctionnaire et sont destinées à :

555_421_image_caom_3355_10_7_031895_032Madame Dreyfus, femme du condamné,; 53 rue de Chateaudin à Paris;
Mr Mathieu Dreyfus, 64 rue de la Victoire, à Paris;
Mr Hadamard, 53 rue de Chateaudun, à Paris;
Madame Arthur Cahn, rue de la Rochelle, à Bar le Duc Meuse)

J'ai de plus reçu les minutes de ces mêmes lettres préparées par Dreyfus sur des bouts de papier : en travers ou sur l'écriture, et sur certaines failles, Dreyfus a dessiné des figurines d'objets et établi des formules algébriques, des calculs de géométrie, avec figures.

Si vous pensez que ces documents puissent intéresser le Département, j'en préparerai l'envoi ; dans le cas contraire, je les ferai classer au dossier du déporté Dreyfus.

********************************

Toujours cet acharnement à diriger ce qui n'est pas de ses prérogatives: la gestion des Iles du salut et toujours cette paranoïa. Q'un officier d'artillerie privé d'activité, de lectures, dont le moral est au plus bas, tente de s'occuper en faisant des exercices de géométrie sur des brouillons non destinés à être expédiés, voilà qui est suspect pour Deniel qui s'obstinera dans cette voie de la persécution, des années durant, sous prétexte de "parer à toute éventualité"

Le transbordeur dont il parle était à l'état de projet, et sera mis en service rapidement. Sans doute tenta-t-il de s'en attribuer le mérite...